Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

LA DESCENTE D’ORPHÉE AUX ENFERS


LA DESCENTE D’ORPHÉE AUX ENFERS

D’une durée d’environ 1 heure, il constitue par son ampleur et sa densité dramatique un petit bijou de l’art lyrique français du XVIIe siècle. Le texte d’un auteur inconnu est probablement basé sur la version rapportée par Ovide dans ses Métamorphoses          (Livre X).

L’opéra raconte l’objectif d’Orphée de ramener chez les vivants Euridice séjournant aux Enfers, après avoir été tuée par un serpent. L’opéra s’arrête au moment où Orphée amorce son retour vers la lumière, laissant les Enfers désespérés de son départ. Si cette fin est bien délibérée, l’œuvre pourrait être considérée comme une interprétation optimiste du mythe, davantage considéré comme une allégorie de l’union de l’âme et du corps.

  • CONTEXTE DE COMPOSITION

Il a été conçu à fin 1686-début 1687 pour être représenté dans l’hôtel particulier de la Duchesse de Guise, situé dans le quartier du Marais à Paris. Véritable opéra de chambre, il est taillé sur mesure pour la petite troupe de musiciens qu’elle entretenait en son hôtel particulier.

MARC - ANTOINE CHARPENTIER (1643-1704)

MARC - ANTOINE CHARPENTIER (1643-1704)

Compositeur

Il domine le XVIIe siècle musical français par l’ampleur de sa production, par la puissance émotive de ses compositions. Il a abordé tous les genres, mais il est un compositeur principalement de musique vocale qui a excellé dans la musique sacrée, mais a également écrit quelques chefs d’œuvres profanes, dont l’emblématique Médée, et la Descente d’Orphée aux Enfers.